Tiens toi informé des nouveautés !

lundi 2 mai 2016

De Lyon à Doulcon

Cher internaute,



Sais-tu d’où je viens ? A quelle occasion suis-je née des mains rugueuses d’Ipoustéguy ?

Il se trouve que c’est une histoire assez drôle vois-tu.















Imagine un peu ! Ipoustéguy, en train de bavarder tranquillement avec le général De Gaulle. Oui, oui, tu as bien entendu ! Le général De Gaulle. Et dans une conversation tout à fait anodine, celui-ci émet l’idée à Ipoustéguy : “Si un homme comme vous, lisait les poèmes de Louise Labé, il saurait en faire quelque chose”. Un conseil du Général De Gaulle, on ne peut pas passer à côté ! Ni une, ni deux, Ipoustéguy lit. Instantanément, il admire les textes gorgés d’amour et de passion.
(Bien sûr, je ne peux me rappeler de tout cela, je n’existais pas encore. Mais, cette histoire, je l’ai souvent entendu lors des visites guidées de Jeannot et Michel.)

Crois-tu au hasard ? Moi, je crois au destin. Peu de temps après cette rencontre, Ipoustéguy est choisi pour habiller la place Pradel à Lyon. Attention ! Ce n’est pas n’importe quelle place à Lyon. Tout prêt, il y a le magnifique opéra bordé par le Rhône. Tu verrais, c’est très agréable de s’y promener.

La même année, Ipoustéguy fabriqua l’ensemble architectural destiné à orner cette place. En 1981, me voilà naît !
Si tu as l’occasion de passer à Lyon, viens contempler le Masque de Louis Pradel, la Pyramide, où rayonnent les figures populaires et mythiques de Lyon, et la Grande Fontaine. Tu y trouveras ma première version, et pièce unique en bronze.

Moi, je suis une copie qu’Ipoustéguy a réalisé par la suite. On a tous des lubies, Ipoustéguy, lui, souhaitait garder un exemplaire de chacune de ces oeuvres. C’est plutôt une bonne nouvelle pour moi... Et pour toi visiteur de la galerie !

Tu peux donc m’admirer à deux endroits, en deux matériaux différents : en résine, à Doulcon et en bronze à Lyon.



J’espère te voir bientôt !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire